Notre actualité

IMMOBILIER DE LUXE - PROPRIÉTÉ DE CARACTÈRE EN LOT-ET-GARONNE

2015-11-27, IMMOBILIER DE LUXE - PROPRIÉTÉ DE CARACTÈRE EN LOT-ET-GARONNE

Vous souhaitez acheter une propriété de caractère à Agen en Lot-et-Garonne, ou ses environs ?
Brigitte BASQUET, gérante de l’agence Winners Immobilier, vous donne toutes les clés, pour que la vente ou l’achat de votre bien vous donne entière satisfaction sur le long terme.

En tant que spécialiste de l’immobilier de prestigeBrigitte BASQUET vous propose des biens rares d’une qualité exceptionnelle en Lot-et-Garonne (47), en Gironde (33), dans le Lot (46), en Tarn-et-Garonne (82), dans le Gers (32) et en Dordogne (24).

Que vous souhaitiez devenir propriétaire à Agen en Lot-et-Garonne, ou dans les départements limitrophes, Brigitte BASQUET dispose d’un panel de biens immobiliers hors du commun : propriété de caractère, propriété de prestige, maison de maître, maison de bourg, maison de campagne, château, manoir, demeure de charme, appartement...

La trentaine d’années d’expérience dans l’achat et la vente de biens immobiliers d’exception dont dispose Brigitte BASQUET, vous permet de vendre ou d’acheter un bien immobilier en toute confiance grâce à :

·         sa maîtrise de l’évolution des prix sur le marché de l’immobilier sur plusieurs décennies

·         ses estimations immobilières objectives et fiables

·         son large choix de maisons de caractère et de propriétés de prestige

·         son expertise et son accompagnement dans toutes les étapes de la recherche de votre bien

·         le service de conciergerie créé pour les acquéreurs éloignés
 

Le désir de concrétiser votre projet immobilier de prestige est imminent. Contactez Brigitte BASQUET soit par téléphone au 06 62 16 67 31, ou en cliquant sur ce lien.
 

Quelques exemples de biens d’exception à Agen et ses environs proposés par Brigitte BASQUET – Winners Immobilier.
Cliquez sur l'image du manoir, de la demeure de charme ou du château ci-dessous, pour accéder à l'annonce correspondante :

 

http://winners-immo.com/sites/winners-immo.com/files/styles/square_thumbnail/public/winners-immo-brigitte-basquet-manoir-agen_0.jpg?itok=88IeV3pNhttp://winners-immo.com/sites/winners-immo.com/files/styles/square_thumbnail/public/winners-immo-brigitte-basquet-demeure-agen_0.jpg?itok=eeFwR6B2http://winners-immo.com/sites/winners-immo.com/files/styles/square_thumbnail/public/winners-immo-brigitte-basquet-chateau-agen-01415_0.jpg?itok=AI5xUzBX

 

 

 

 

 

 

 

Pour consulter toutes les annonces de propriétés de caractère à la vente de Winners Immobilier, cliquez sur ce lien.

 

En savoir plus
IMMOBILIER ET ENTRETIEN - NETTOYER UN MUR OU UN SOL EN PIERRE

2015-11-27, IMMOBILIER ET ENTRETIEN - NETTOYER UN MUR OU UN SOL EN PIERRE

Brigitte BASQUET vous guide pour entretenir facilement les pierres de votre maison de caractère.

Habillage de prestige de biens d’exception et de maisons de caractère, la pierre est un matériau qu’il faut préserver. En effet, certaines pierres peuvent être poreuses et ainsi se dégrader avec le temps. Brigitte BASQUET, gérante de l’agence Winners Immobilier, vous expose quelques règles à respecter pour préserver vos précieuses roches.

Pierre bleue, grès, granit... Les variétés de pierres sont multiples et se distinguent facilement les unes des autres. Certes, elles apportent un cachet naturel et une certaine élégance aux maisons, mais elles sont à surveiller de près. En effet, la plupart des pierres sont poreuses et se dégradent au cours du temps. Pour éviter la dégradation des pierres due à leur porosité, voici quelques conseils pour mieux entretenir ces matériaux tant aimés.
 

1. Bannir les produits décapants et/ou acides

Les bâtisses anciennes demandent autant d’entretien que le charme qu’elles offrent. Qu’il s’agisse des sols ou des murs, il faut employer les produits et outils adéquats. Pour entretenir les pierres de votre maison, utilisez donc du savon noir, du bicarbonate de soude, des cristaux de soude, une brosse ou encore un balai-brosse.

Nous vous déconseillons fortement d’utiliser un nettoyeur-vapeur ou un nettoyeur haute-pression pour entretenir vos pierres. En effet, ils risquent d’attaquer les joints et le traitement naturel de la pierre, visant à empêcher les salissures de pénétrer à l’intérieur de la roche.

Pour les murs intérieurs, en complément des produits listés ci-dessus, l’aspiration permet de retirer la poussière et la suie accumulées dans les pierres. Quant aux murs extérieurs, le nettoyage par sablage est à proscrire, car il est bien trop agressif pour la pierre.
 

2. Protéger les sols et les murs des taches naturelles

Les pierres naturelles étant généralement poreuses, il est donc nécessaire de les protéger avec un produit à la fois antitache et imperméabilisant.

Les murs extérieurs sont les plus exposés aux taches naturelles. Plusieurs techniques de nettoyage s’offrent à vous, et notamment l’emploi d’un nettoyant de façade. Avant d’utiliser ce produit sur vos murs extérieurs, il faut arroser ces derniers plusieurs jours avant. Ainsi, les murs seront bien trempés au moment de recevoir le nettoyant de façade.

Quant aux sols, vous retrouverez ci-dessous les différents produits que vous pouvez utiliser en fonction du type de tache :

·         Tache de graisse
Poser un chiffon absorbant sur la tache, sur lequel passer ensuite un fer à repasser chaud, afin que le chiffon absorbe la tache.

·         Tache de suie
Se munir d’une brosse saupoudrée de poudre abrasive et frotter la tache. Retirer ensuite le produit à l’aide d’un chiffon imbibé d’eau de javel.

·         Tache acide
Utiliser les produits anticalcaire et les vinaigres. Rincer ensuite abondamment.

·         Tache de plâtre ou de calcaire
Frotter la tache à l’aide d’une brosse imbibée d’eau et de vinaigre.

·         Tache de moisi
Gratter la tache, puis la frotter avec un mélange d’eau et de javel.

·         Tache de rouille
Procéder au nettoyage de la tache avec un produit anti-rouille, puis bien rincer ensuite.

NB : ne pas utiliser la javel lorsque la pierre est trop chaude et se renseigner sur le type de pierre de votre maison de caractère, avant d’employer de la javel.

3. Fortifier les murs friables

Si vos murs sont friables, il faut d’abord les dépoussiérer avant d’utiliser un produit minéralisant, permettant de consolider les pierres. Ce produit doit notamment fortifier la surface de la roche. En revanche, il faut éviter toute pose de vernis, car ce dernier ne fera qu’étouffer la pierre.

Maintenant que vous savez comment préserver simplement les pierres apparentes de votre maison, vous pourrez prochainement découvrir d'autres conseils au travers des actualités proposées par Brigitte BASQUET.

Si vous souhaitez connaître les appartements et maisons de caractère proposés par Brigitte BASQUET, cliquez sur ce lien pour accéder à l’intégralité des annonces de biens immobiliers d’exception à la vente.

 

En savoir plus
IMMOBILIER - CONSTRUCTION SUR LE SOL D'AUTRUI

2014-10-03, IMMOBILIER - CONSTRUCTION SUR LE SOL D'AUTRUI

 

Un texte qui n'a jamais été retouché depuis 1804 fixe le régime de droit commun en cas de construction édifiée par un tiers sur le terrain d'autrui.
Un récent arrêt vient d'apporter une importante précision....

L'article 555 du CODE CIVIL

Un texte qui n'a jamais été retouché depuis 1804, fixe le régime de droit commun en cas de construction édifiée par un tiers sur le terrain d'autrui.
Un récent arrêt vient d'apporter une importante précision.... 
+ Pour découvrir l'article 555 du CODE CIVIL

Régime de l'article 555 : en bref

 

·         Constructeur de mauvaise foi : FACE à une construction réalisée sur son terrain par un tiers avec ses propres matériaux, un propriétaire dispose d'une option. Il peut l'obliger à la supprimer à ses frais, sans qu'il ne puisse réclamer indemnisation. Il peut aussi en conserver la propriété, mais il doit alors rembourser au tiers soit une somme égale à la plus-value apportée, soit le montant des matériaux afférents avec la main d'oeuvre. C'est lui qui choisit l'option la moins coûteuse.

·         Constructeur de bonne foi : Il faut entendre par là celui qui possède comme propriétaire en vertu d'un titre translatif de propriété dont il ignore le vice (civ. 3e, 08.11.11). On pense à l'acquéreur de bonne foi d'un bien, régulièrement évincé en justice suite à la revendication du véritable propriétaire. Dans ce cas, celui-ci ne peut demander la suppression de la construction, et doit indemniser. Mais il reste alors maître du choix offert  pour le remboursement à effectuer.

La précision jurisprudentielle

·         L'affaire : L'acquéreur de bonne foi d'un terrain y édifie de ses mains une maison, sans déposer de demande de PC (permis de construire). Le terrain est ensuite (ré)attribué à son véritable propriétaire, lequel choisit la valeur de la parcelle après construction pour le remboursement (le coût matériaux/main d'oeuvre ayant été évalué à plus de 150 000€ par l'expert judiciaire). En appel, l'acquéreur évincé voit sa demande d'indemnité écartée. C'est au contraire lui qui est condamné à payer une somme pour moins-value apportée au fonds !

·         Motif ? La maison a entraîné une moins-value d'encombrement, l'expert ayant conclu à une pénalisation de 5% de la valeur du foncier au vu de sa médiocre qualité...

·         En cassation : La solution est censurée pour violation de l'article 555. Par arrêt de principe, il est jugé que, lorsque le constructeur est de bonne foi, le texte ne prévoit de remboursement qu'à la charge du propriétaire du fonds (civ. 3e, 12.10.11). La lettre, rien que la lettre du texte ; seul le propriétaire est tenu d'indemniser, et non l'inverse...

Les leçons à tirer

·         Côté acquéreur évincé : L'arrêt est rassurant pour celui de bonne foi, y compris « le castor » qui fait du bricolage... Il ne saurait, au civil, supporter indirectement (cela découlait de l'arrêt d'appel) la démolition de sa construction, même douteuse...

·         Côté propriétaire : L'arrêt n'empêche pas, à notre avis, de s'en tirer à moindre mal en faisant constater une plus-value dérisoire (un euro symbolique..). Tel en présence d'une construction irrégulière au regard du droit de l'urbanisme. Voire, mais non aléa, en arguant de sa piètre qualité...

·         Côté vendeur : Pour la garantie d'éviction, deux points sont à noter au vu de l'arrêt et de celui d'appel (que nous avons pu obtenir). S'il a droit à une indemnité, l'acquéreur ne peut espérer de dommages et intérêts pour perte de chance de louer/toucher des loyers (a minima sur la seule base de propositions de location).Ou pour préjudice moral lié au légitime espoir de se constituer un patrimoine – sic ( a minima avec construction irrégulière).

·         Côté notaire : Il pourrait utilement se prévaloir de l'arrêt : nul n'est à l'abri d'être recherché en garantie par un acquéreur évincé, mais aussi son vendeur et/ou le propriétaire.

En savoir plus
IMMOBILIER - MANDAT DE RECHERCHE

2014-10-03, IMMOBILIER - MANDAT DE RECHERCHE

 

Le principe du mandat de recherche.

Un mandat de recherche est un contrat passé entre un particulier désireux d’acheter un bien et un professionnel de l’immobilier. Par ce contrat,l’acquéreur charge le professionnel de prospecter en son nom et de trouver un bien correspondant à ses critères ainsi qu’à son budget. L’agent immobilier présente à son client la sélection de logements issus de sa prospection, l’acquéreur n’ayant plus qu’à faire son choix. La rémunération due à l’agence en cas d’achat est stipulée sur le mandat, exprimée soit en pourcentage soit en valeur. Un mandat de recherche est valable trois mois et peut être renouvelé une fois. Il n’a pas de caractère d’exclusivité, l’acquéreur peut mener ses recherches par lui-même ou mandater d’autres agences.
Quelle est la différence entre mandat de vente et mandat de recherche ?
Le mandat de vente est conclu entre le propriétaire d’un bien immobilier et un professionnel chargé de trouver un acquéreur. Le mandat de recherche est simplement son symétrique, puisqu’il est conclu entre un acquéreur et un professionnel, missionné pour trouver un bien immobilier.

Pourquoi confier un mandat de recherche à une agence ?

Il y a plusieurs raisons possibles. L’acquéreur peut se trouver dans l’impossibilité de prospecter lui-même, soit par manque de disponibilité, soit pour raison d’éloignement, par exemple dans le cadre d’une mutation professionnelle. Mieux vaut dans ce cas mandater une agence immobilière sur place pour effectuer les recherches. Et même en étant sur place, il existe des acquéreurs qui, par manque de confiance, ne souhaitent pas acheter directement à un particulier (si, si !) et qui préfèrent passer par des professionnels.

A quoi s’engage t'on en signant un mandat de recherche ?

·         D’abord à ne pas traiter avec un vendeur dont le bien aurait été présenté par le professionnel, et cela pendant un délai pouvant atteindre 12 mois après l’expiration du mandat.

·         Ensuite à rémunérer le professionnel, si celui-ci trouve le bien recherché et que l’acquéreur signe un compromis de vente réitéré en acte authentique.

·         Enfin à prévenir l’agent immobilier si la recherche est stoppée ou si l’acquéreur a trouvé un bien par ses propres moyens.

Quand doit-on payer l’agence ?

Uniquement lorsqu’elle a rempli sa mission, c’est-à-dire lorsque l’acquéreur a signé un compromis pour l’achat du bien présenté par le professionnel, et que la vente est enregistrée sous forme d’acte authentique par-devant notaire. A ce sujet, l’un des avantages du mandat de recherche est d’éviter à l’acquéreur de payer des frais de notaire sur le montant de la commission d’agence, les droits d’enregistrement n’étant calculés que sur le prix de vente hors commission.

En savoir plus